top of page
  • Photo du rédacteuroppositionfecheres

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA LOCALE ECOLO D'YVOIR

ECOLO Yvoir marque son désaccord sur le projet de construction d’une centaine de maisons à Mont aux Féchères.


Le projet d’urbanisation des Féchères rencontre une opposition soutenue de la part des riverains du projet. Ecolo Yvoir est allé à leur rencontre et marque clairement son désaccord sur ce projet pour les raisons suivantes :

  • la densité de l'habitat est excessive : autant il est judicieux de densifier l'habitat sur des friches urbaines en recyclage de terrains précieux, autant il faut être parcimonieux quand il s'agit d'établir des habitats sur des terrains non urbanisés pour perturber le moins possible le milieu naturel.

  • l'implantation des bâtiments, qui impose de créer des voiries et parkings sur le terrain au détriment du terrain naturel et de bétonner les surfaces de façon excessive. Une implantation différente autour des axes existants déjà empierrés ou asphaltés permettrait de conserver des espaces naturels d'un seul tenant.

  • l'intégration d'autant de constructions ( 80 maisons dont 21 appartements) dans le bâti existant, demande de vérifier pour toute l'entité de Mont que les réseaux d’égouts, d'eau et d'électricité seront suffisants pour assurer les besoins générés par le nouveau projet. Or, la preuve n'en n'a pas été apportée malgré les craintes clairement exprimées par les habitants lors de la réunion préalable de l'étude d'incidence (RIP).

  • le bon aménagement des lieux demande une concertation avec la commune d'Assesse ainsi qu'une mise à l'enquête publique dans cette commune vu l'imbrication de ce lotissement avec un lotissement limitrophe sur Assesse approuvé et en voie de réalisation et la répercussion du trafic sur cette commune du fait de ce lotissement supplémentaire

  • l'impact sur la nature et le désordre créé tant sur la flore que sur la faune (chauve souris, reptiles et autres espèces protégées) surtout en lisière de forêt n'a pas été étudiée de manière approfondie non plus que les effets de potentiels impacts sur la circulation des eaux souterraines en lien avec les grottes. L'impact paysager n'a pas été suffisamment travaillé : ce flanc de coteaux est très visible du village et présente des points de vue remarquables.

  • promotion des mobilités actives: avec des logements compacts pour des raisons de maîtrise des coûts énergétiques, il y a peu de place pour les vélos. Un carport pour vélo aurait dû être prévu pour chaque groupe de 10 maisons. Les sentiers vicinaux doivent être reportés sur les nouveaux sentiers pour qu'ils conservent leur statut. Les flux automobiles générés par le projet sont excessifs pour le gabarit de la rue des Fraîchaux. L’implantation du lotissement ne favorise pas l’usage des transports en commun, ce qui est particulièrement sensible pour les 21 appartements pour lesquels il n’y a pas de solution de parcage. D'autres terrains proches de la clinique bénéficient eux du terminus du bus 4.

Pour la locale ECOLO d'Yvoir, les co-président.e.s

Catherine Fossion - Vande Walle et Raphaël Frédérick




73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page