top of page
  • Photo du rédacteuroppositionfecheres

Une autre manière de créer de nouveaux logements?

La Commune d'Yvoir se retranche régulièrement derrière l'argument de la demande croissante de nouveaux logements pour accepter divers projets immobiliers, parfois de manière inconsidérée. Elle se justifie notamment par la présence sur la commune du CHU Mont-Godinne qui reste le plus gros employeur de la région.


A l’appui de l’idée de déroger à la densité préconisée par le SOL de 1979, les promoteurs invoquent, dans l' étude d'incidences, une prévisible augmentation du nombre de ménages à Yvoir d’ici 2035 (11% selon l’IWEPS). Ils se gardent bien de faire l’inventaire des logements actuellement inoccupés ou de rappeler que le projet "Les Fèchères" et d’autres environnants vont permettre de loger 418 habitants supplémentaires, soit plus du double de la prévision de l’IWEPS (199 habitants supplémentaires, de 9.181 à 9.380). Enfin, les promoteurs se gardent bien également de rappeler qu’« il existe des incertitudes sur le futur de [l’] hôpital à l'horizon de 10 ans » (4.9.6.3, p. 283).


A l'aube d'une campagne électorale communale, les listes candidates ne feraient-elle pas bien d'inclure la réflexion au niveau de la politique du logement au coeur de leurs programmes???


La première étape serait de mettre en place un recensement des logements inoccupés. Sur cette base, tout comme la Commune de Ciney vient de le faire (voir article Matélé en lien ci-dessous), une taxe pourrait être envisagée concernant ces bâtiments. Cela pousserait les propriétaires concernés à la rénovation et la mise à disposition par location ou vente de ces biens. Et comblerait pour partie la demande de logement actuelle et à venir...



Ensembles, nous pouvons "faire bouger les lignes" pour construire un avenir plus durable!


Le nombre fait la force!



46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page